Archives par mot-clé : Conseil-Syndical

Nos résidents et copropriétaires soutiennent à 97,7% le projet DUCASSE

Le site de l'Ecole Ducasse

Au sein du quartier Parc Nord, notre résidence Central-Parc est le groupe d’immeubles le plus concerné par le projet de “Campus des Arts Culinaires” proposé par le groupe Alain DUCASSE.

Pour rappel, des informations sur ce projet qui jouxte directement notre propriété et qui doit remplacer l’ex-école d’architecture :

Le Conseil Syndical des Copropriétaires de la résidence et l’Association des Résidents ARCEP ont donc décidé de solliciter l’avis de leurs membres par un sondage.

Celui-ci a été clairement exprimé et nous permet maintenant d’afficher l’opinion d’une grande majorité.

A ce jour, 260 résidents ou propriétaires se sont exprimés en voici le décompte :

  • 254 : “Je suis favorable à la réalisation du projet Ducasse” => 97,7%
  • 4 : “Je suis défavorable à la réalisation du projet Ducasse” => 1,5%
  • 2 : “Je suis sans avis sur la réalisation du projet Ducasse” => 0,8%

Plus important encore est l’analyse des commentaires, n’hésitez pas à les parcourir.

Nous avons communiqué ce sondage au maire de Nanterre, au promoteur du projet et au groupe DUCASSE.

Source : Mairie, FR3, groupe Ducasse, Copropriétaires & résidents.

Un écran d’information à la loge

Conformément au dernier CR du conseil syndical :  l’écran d’information donné par un des membres de l’ARCEP a été installé à la loge.

Extrait de  ce CR : “Des nouvelles de la résidence et de la copropriété seraient ainsi affichées, notamment pour les visiteurs”.

A ce jour 60 images sont proposées et suivent les thématiques suivantes :

  • Une introduction sur le quartier, notre résidence,
  • Les fêtes organisés à Central-Parc (source),
  • Les activités de l’association ARCEP (source),
  • De belles photos réalisées par une dizaine d’amateurs résidents : “Vue de nos fenêtres” (source),
  • Les messages du Conseil Syndical : actuellement un rappel des règles de bon voisinage proposés par Nicolas (bruits, travaux etc.)
  • Des archives photographiques (source).

Les habitants peuvent aussi proposer du contenu par retour de mail.

Source : Charles

Edition d’un nouveau livret d’accueil pour les résidents

livret-accueil
(cliquez sur l'image pour charger le fichier au format PDF)

L’Association des Résidents de CEntral Parc enrichit la communication consacrée à la résidence par :

Ce document de 10 pages a pour objectif de donner aux résidents des informations utiles, cf. son sommaire :

  1. Préambule
  2. Votre immeuble
  3. Plan de la résidence
  4. Gardiennage
  5. Entretien général
  6. Votre sécurité au quotidien
  7. Numéros d’urgence : sauf incendie contactez le gardien SVP
  8. Fonctionnement de la copropriété
  9. Votre appartement
  10. Civisme au quotidien
  11. L’Association des Résidents de Central Parc

A partir de différentes sources, il a été réalisé avec le plus grand soin et relu au jour de son édition par votre conseil syndical et vos gardiens.

Ce document  ne peut être ni exhaustif, ni à jour dans l’absolu, aussi n’hésitez pas à :

L’ARCEP alimentera son présentoir de la loge avec ce document, toutefois, n’hésitez pas à l’imprimer vous-même pour le donner à vos voisins qui ne disposent pas d’Internet.

Source : Ancien livret de la résidence, Syndic, Conseil Syndical, Gardiens

Une nouvelle route de 16m de large dans le quartier du Parc ?

Depuis bientôt 30 ans l’Association des Résidents de CEntral Parc participe à la vie de quartier du Parc en donnant aux habitants l’occasion de se rencontrer, se parler, s’entraider en participant à toutes sortes d’activités et d’animations.

En particulier, l’ARCEP s’intéresse à “l’urbanisme et l’environnement, parce que vivre mieux, c’est plus facile dans un quartier bien fait.

Le nôtre est encore en construction et les habitants veulent être associés aux décisions d’aménagement. L’association, au plus prés des habitants, constitue un canal privilégié pour connaître les souhaits des résidents et les faire remonter aux autorités compétentes: rencontres avec la Mairie, l’EPAD, la Préfecture, enquêtes, information, participation et pétition !” cf. cette page et celle-ci.

C’est à ce titre et également missionné par l’Assemblée générale des copropriétaires de Central Parc (résolution n°12 du 16 juin 2009) que l’ARCEP souhaite s’exprimer sur le devenir de l’École d’Architecture qui jouxte notre résidence.

Ecole-Residence

 Depuis 2003, et donc depuis maintenant 6 ans ce bâtiment propriété de l’État est totalement inoccupé et en situation de déshérence.

Parfois pillé, parfois squatté, l’état de ce bâtiment peut être constaté dans ce reportage réalisé en septembre 2007 … 2 ans après la situation est encore plus préoccupante

squat

Les habitants et l’ARCEP ont interpellé les autorités publiques de nombreuses fois (ie lettre de l’ARCEP à la mairie, ou cet article).

En 2008, la mairie a missionné un cabinet d’architecte (AMAR) qui a produit un dossier consultable de 87 pages qui à le mérite de faire un état de la situation, poser des questions et proposer des solutions dont certaines ne sont pas sans inquiéter les riverains.
En particulier page 38, une nouvelle route d’une largeur de 16 mètres est proposée :

Amar

Difficile de se projeter dans un avenir du quartier du parc et de l’École d’Architecture, sans s’intéresser à ces concepteurs initiaux, ce qui à motivé leur démarche, inspiré leur vision …

C’est en 1970 que l’architecte Kalisz réalise l’École d’Architecture avant que Jacques Sgard conçoive le parc dont André Malraux fut l’inspirateur initial.

L’architecte-paysagiste Jacques Sgard énonçait ainsi sa vision : “Un jardin naturel dans un milieu artificiel” et “Le végétal est un élément fondamental (…) Un parc libre comme celui de la Défense, n’atteint jamais son état définitif, …” (Extrait de “Le parc André Malraux” ed JDG).

Dixit le site de la ville : “Le parc départemental André-Malraux constitue un véritable « poumon vert » de 25 hectares. Il est bordé d’équipements de proximité (…) et d’envergure métropolitaine (le théâtre des Amandiers, l’école de danse de l’Opéra de Paris, l’ancienne École d’architecture).”

A l’image de ce parc, les modes de transports sont “doux” : la marche et les transports en commun, au détriment délibéré de l’automobile.

A tel point que, bien des personnes, passent sur les cotés du quartier et ou dessous sans en soupçonner l’existence.

Les 2 routes significatives (Salvador Allende & 3 Fontanots) sont coupées en 2 par le RER et son parking pour inciter les automobilistes à abandonner leur véhicule …. même les voitures de Google peinent à traverser le quartier 😉 voir notre article sur le sujet.

Aujourd’hui, après 2 chocs pétroliers, l’enfouissement de l’A14, le projet des terrasses, l’annonce de grands projets de transports public, la prise de conscience collective de principes d’écologie et de développement durable …

… il semble paradoxal d’envisager la création d’une nouvelle route, alors qu’une adaptation légére du schéma ci dessous semble possible.

Ensuite en fonction de la nature du bâtiment, l’importance d’une liaison automobile peut être relative : ie maison de retraite, école …

Route copie

Sources ARCEP : Didier Président, Charles Webmestre