Commentaires

Archives

décembre 2018
L Ma Me J V S D
« nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Quel avenir pour l'ex Ecole d'architecture ?

Depuis 2003, un bâtiment de 10 000 m2 et propriété de l’État est totalement inoccupé, en situation de déshérence : l‘ex Ecole d’Architecture.

Ecole Archi

Parfois pillé, parfois squatté, l’état de ce bâtiment peut être constaté dans ce reportage réalisé en septembre 2007 … aujourd’hui la situation est encore plus préoccupante

Les habitants du quartier et l’ARCEP ont interpellé les autorités publiques de nombreuses fois, mais sans succès à ce jour.


2 comments to L’ex Ecole d’Architecture ?

  • MONMAUR

    Bonsoir,
    Suite à votre enquête concernant l’ancienne école d’architecture, je suis sans avis sur le projet Alain DUCASSE.
    Ma locataire, Mme PELLOUX PRAYER, 120 rue S Allende, est favorable au projet DUCASSE.
    Sincères salutations

  • Yves Egal

    Chers ex-co-propriétaires,

    Attention au réflexe conservateur, qui tend à vouloir garder tout ce qui existe, sans autre réflexion !
    Pourquoi s’inquiéter de la vente au plus offrant ? Il se fera alors ce que demande le marché, qui n’est rien d’autre que “les gens”. Certes, pas forcément les habitants du voisinage immédiat, mais Nanterre n’est pas une principauté indépendante. Et les autres habitants d’Ile de France, c’est aussi “des gens”.
    On ne peut s’indigner du manque de logements en Ile de France et s’opposer chaque fois qu’on propose d’en construire. Il faudrait des logements sociaux, répète à l’envi la municipalité de Nanterre. Dans le pays qui a le plus de logements par habitant, qui consacre le plus fort budget par habitant au logement social et à l’aide aux logements d’urgence (ceux que demande et gère la fondation Abbé Pierre), est-il raisonnable de réclamer toujours plus de logements sociaux ? Faut-il poursuivre indéfiniment des politiques en échec ? (voir mon article sur le site COFHUAT)
    Ne nous cachons pas derrière une hypocrisie coupable : Nanterre a TROP de logements sociaux, résultat d’une politique électoraliste déguisée en politique sociale, voire “humaniste”. Il est temps de construire des logements normaux en accession. Et le plus possible, surtout aux abords des gares RER… et des parcs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *